L’ÉVOCATION DE LA CHAMBRE DE CHARLES VII À LA FORTERESSE ROYALE DE CHINON…

 

Charles VII disposait de deux chambres toutes deux dotées d’un lit : la chambre de parement, théâtre de la vie publique et politique, dans laquelle il donnait les audiences et recevait les ambassadeurs ; et la chambre privée, reliée aux espaces intimes, comme la pièce de retrait chauffée et les latrines.


La reconstitution meublée de la chambre intime de Charles VII est le fruit d’un important travail associant étude documentaire et artisans d’art. Dans ce cadre, un lit, une chaire (fauteuil), un coffre, une table et un banc ont été recréés et fabriqués par l’entreprise Tancoigne-ébéniste qui a reproduit fidèlement des modèles existants dans les musées ou représentés sur des miniatures du milieu du XVe siècle. La restitution des tissus qui recouvraient entièrement le lit a été confiée à une spécialiste des textiles anciens, Catherine Mangou.

 

 


… UN TÉMOIGNAGE EXCEPTIONNEL D’AMEUBLEMENT ROYAL DU XVE SIÈCLE


L’ameublement du logis de Charles VII à Chinon, château dans lequel le souverain séjourna régulièrement dans le deuxième quart du XVe siècle, peut être appréhendé grâce aux Comptes ordinaires et extraordinaires de l’Argenterie du roi, qui mentionnent notamment des achats de mobilier et de textiles.

Les Comptes donnent le détail des dépenses pour les années 1458-1459 réparties mensuellement par grands postes comme : draps de laine, d’or et de soie, linge, coffres, malles et bahuts etc…